WYSIWYG members

A place for some light-hearted chat.
crakpot
Posts: 419
Joined: Thu Mar 01, 2018 10:08 pm
Location: Pyrenees Atlantique France
Has thanked: 2 times
Been thanked: 69 times

Re: WYSIWYG members

Post by crakpot »

Well that seems to be sorted good ideas from both sides but no conclusion. No idea what the problem was but wasted a few minutes reading :lol:

Ally

Re: WYSIWYG members

Post by Ally »

Both sides? If only it was that simple. We could meet on some vacant land somewhere central and battle it out for supremacy.
Bags I the roundheads.

crakpot
Posts: 419
Joined: Thu Mar 01, 2018 10:08 pm
Location: Pyrenees Atlantique France
Has thanked: 2 times
Been thanked: 69 times

Re: WYSIWYG members

Post by crakpot »

For some odd reason my Battery Commander always accused me of being a Roundhead, maybe something to do with my Republican views ;)

Le Démerdeur
Posts: 11697
Joined: Thu Mar 01, 2018 11:22 pm
Location: Picardie and occasionally Sussex
Has thanked: 2103 times
Been thanked: 1627 times

Re: WYSIWYG members

Post by Le Démerdeur »

Now I think about it, apart from the rare beau parleurs after your money where I live WYSIWIG reigns, makes life simple.

Todays example:

« Qui est madame pour vous ? » A cette question du policier, Brandon Lemaire, 21 ans, a répondu sans hésiter : « C’est une grosse pute. Une cassos de mort ». Tout était dit…

Une première fois, les policiers sont appelés par Clara (prénom modifié), le 9 juin. Brandon, avec qui elle est en couple depuis le mois de mars, vient de tout casser dans son logement. Après l’avoir traitée de tous les noms, il a brisé un vase, la table, marché sur le linge, vidé le réfrigérateur et dansé sur les yaourts, éparpillé les papiers et les photos du buffet. « J’ai voulu foutre la merde pour qu’elle nettoie », résume-t-il aux fonctionnaires après les avoir traités de « branleurs » et « d’enfoirés ». Il l’admet : « Je dis toujours la vérité… »

Ce jour-là, à peine sorti d’audition, convoqué en novembre, interdit de contact, il se rend chez la jeune femme et la menace : « Si tu appelles les keufs, je vais te tuer. Je vais te couper les membres. Je vais te défoncer le cul ».
Syndrome de l’infirmière

La suite sera composée d’innombrables contacts physiques et de milliers de textos entre les deux. « C’est moi qui l’ai supplié, je voulais l’aider », assume Clara, à la barre ce mercredi, dont l’avocate parle de « syndrome de l’infirmière ».

Dimanche dernier, le 9 août, les policiers sont de nouveau appelés par un habitant d’Amiens Nord, qui vient de recueillir la femme terrorisée, accompagnée de ses deux enfants, âgés de 4 et 2 ans.

Brandon s’était blessé au pied en shootant contre un mur.« C’était un peu sa faute », soutient-il à la barre. Alors il l’a appelée pour qu’elle vienne le soigner et nettoyer le sang sur les murs. La brave fille s’est exécutée, traversant le quartier de la citadelle avec ses deux gosses. À peine arrivée, elle s’est entendue ordonner : « Allez Cendrillon. Nettoie, grosse vache. Je vais t’en faire baver ». Suit une heure de séquestration, de violences verbales et physiques, de menaces de mort, de crise de jalousie. « J’ai été déçu, elle ne sait pas ce qu’elle veut, je suis allé trop loin dans mes propos », plaide Brandon qui oublie un peu vite que les mots ne furent pas seuls à blesser, comme lors de cette fête de juin, quand il lui asséna, selon ses propres termes – car il a le mérite de tout avouer – « une balayette et une patate ».
Une faucille à portée de main

« Volonté de s’approprier, d’en faire sa chose, de l’humilier », résume le procureur qui s’inquiète d’un « risque homicide ». « Avant tout besoin de soins », répond Me Marion Mangot. Mais ces soins ont déjà été ordonnés, en décembre 2018, quand son client avait été condamné pour… violences conjugales aggravées. De plus, ses menaces étaient d’autant plus précises que le jeune homme avait l’habitude de se promener avec une faucille, et de faire référence à un ami à lui, auteur d’un féminicide à coups de couteau en début d’année, à Amiens.

Cette fois, c’est la détention qui attend Brandon Lemaire : il est condamné à 23 mois de prison dont 15 ferme et maintenu en détention. Le président tente de lui expliquer la peine. « J’en ai rien à foutre », répond le prévenu.

crakpot
Posts: 419
Joined: Thu Mar 01, 2018 10:08 pm
Location: Pyrenees Atlantique France
Has thanked: 2 times
Been thanked: 69 times

Re: WYSIWYG members

Post by crakpot »

As I said
Well that seems to be sorted good ideas from both sides but no conclusion.
Still no idea what the problem was/is but wasted more minutes reading the last post why is wysiwyg so important : lol:

User avatar
Tom
Posts: 3401
Joined: Fri Mar 02, 2018 2:30 pm
Location: 58 La Nièvre
Has thanked: 490 times
Been thanked: 921 times

Re: WYSIWYG members

Post by Tom »

For some odd reason my Battery Commander always accused me of being a Roundhead, maybe something to do with my Republican views ;)
.

:lol: I hope you pointed out who won.
“He who laughs last didn’t get the joke.”
– Charles de Gaulle

Post Reply